L’agroforesterie est une technique ancestrale qui s’inspire de la fertilité de la forêt.

Les systèmes agroforestiers mixent des techniques  à la fois traditionnelles et modernes où les arbres sont associés aux cultures et/ou aux systèmes d’élevage dans des milieux agricoles. Ils sont totalement compatibles avec la mécanisation

Les domaines d’application sont très divers : haies et alignements d’arbres ou d’arbustes dans et autour des parcelles, agriculture multi-étagée, production de bois d’œuvre ou de fruits dans les cultures, arbres fourragers et mellifères, arbres d’ombrage pour les cultures pérennes (vignes) ou le bétail, agroforêts multi-strates et jardins agroforestiers.

L’arbre est aujourd’hui LE remède pour passer d’une agriculture qui épuise nos sols et nos réserves en eau, à une agriculture vertueuse et réparatrice qui prend soin de la terre et de ceux qui la cultivent.

 

Les vertus reconnues de l’agroforesterie sont désormais nombreuses:

  •  protéger les sols et favoriser leur structuration pour prévenir les risques d’érosion et minimiser les
    dommages causés par des inondations
  •   permettre la perméabilité du sol pour favoriser l’infiltration de l’eau et son stockage
  •   offrir du fourrage, de l’ombre et des litières pour les animaux d’élevage.
  •   permettre la régulation climatique et la création de microclimats au sein de la parcelle.
  •   diversifier les revenus des agriculteurs  grâce à la récolte de produits tout au long de l’année
  •   augmenter la résilience des agriculteurs – moins de dépendances aux intrants et diversité des sources de
    revenus.
  •   protéger la biodiversité et créer des corridors écologiques.
  •   assurer la sécurité et la souveraineté alimentaire des territoires.
  •  développer une économie locale avec la création de filières et d’emplois liés à la transformation de
    produits agroforestiers

L’agroforesterie rémunère l’agriculteur, produit une alimentation saine et nourrit la biodiversité. Elle permet de produire tout en protégeant l’environnement.

C’est  l’agriculture du  GAGNANT-GAGNANT!

               
                 Erosion des sols, stagnation des rendements, chute de la biodiversité VS une agriculture qui collabore avec l’arbre et la nature.